×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Escapades Guides secrets Nature & Bien-être

Parc National des Calanques : Les Bons Gestes à Adopter pour protéger ce lieu unique

Lucile Begeot Lucile Begeot

Parc National des Calanques : Les Bons Gestes à Adopter pour protéger ce lieu unique

Depuis plusieurs années, le Parc National des Calanques souffre d’une véritable surfréquentation estivale. Très prisé pour ses somptueux décors, le Parc attire baigneurs et randonneurs en nombre. 3 millions de visiteurs en 2020 ! Si le désir de grands espaces et de nature est accentué par les périodes de confinement, le respect de certains gestes est nécessaire afin d’éviter une plus grande dégradation de ces paysages exceptionnels. Le Parc a d’ailleurs récemment dévoilé son plan anti-surfréquentation. Parce que les gestes de chacun comptent, découvrez ici les boons gestes à adopter sur place.

« L’idée c’est de modifier les usages en changeant les habitudes du public et en prenant des mesures réglementaires », François Bland, directeur des Calanques.

1. Privilégier le vélo ou les transports en commun

La régulation de l’accès en voiture au parc reste l’un des plus grands fléaux. L’offre de transport sera améliorée afin de lutter contre le « stationnement anarchique », annonce la Métropole Aix-Marseille-Provence. Un parking-relais pourrait également voir le jour sur un site industriel (Legré-Mante), avant le quartier des Goudes. Actuellement, plusieurs lignes de bus vous conduisent directement au parc :

  • Bus 22/23 : Sormiou
  • Bus 19/20 : Les Goudes
  • et B1/21 : Luminy

2. « J’amène / Je ramène »

Le Parc national est un site sauvage et n’est donc pas équipé de poubelles en cœur de massif. La propreté du site dépend de chacun et de son engagement à ramener et trier ce qu’il amène lors de sa visite. Le Cap Croisette, Sugiton et En Vau sont particulièrement touchés par l’abandon de déchets. Pensez à apporter un sac avec vous afin de ramener vos déchets et de les trier une fois chez vous. Et puis, toute personne vue en train de ramasser des déchets sera récompensée ! C’est le «flagrant délit de bon geste» !

3. Le chant des cigales, j’entendrai !

Laissez vos enceintes connectées à la maison, ou mettez des écouteurs ! La diffusion sonore à terre comme en mer est une source de dérangement pour la biodiversité, en particulier certains oiseaux protégés. Elle est d’ailleurs interdite par le décret de création du Parc National des Calanques. Alors profitez du chant des cigales et du doux bruit des vagues…

Publicité

4. Pause clope : un bol d’air frais !

Le Parc National des Calanques est particulièrement sensible aux risques d’incendies. Une sensibilité due à sa biodiversité fragile, sa situation géographique particulière et à une forte fréquentation. Si 60% des départs de feux d’origine humaine ne sont pas intentionnels, nous avont tous le moyen d’y remédier. Certains comportements ne sont pas adaptés en forêt. Barbecue, réchaud ou cigarettes… Le temps d’une journée ou de quelques heures, la magie et la beauté du lieu vaut bien plus qu’une dose de nicotine dans les poumons !

Plusieurs mesures sont également en discussion et pourraient être appliquées dès cet été :

  • Des quotas pourraient être mis en place pour limiter l’accès à certaines parties du Parc
  • Les kayaks ne pourront plus débarquer sur les corniches de lithophyllum (algues roses-blanches formant des trottoirs naturels)
  • Le mouillage des bateaux sera interdit dans certaines calanques pour préserver les herbiers de posidonie
  • Des sentiers seront aménagés pour éviter la dispersion du public hors-sentiers

Alors avec l’arrivée des beaux jours, on compte sur vous ! Nous avons la chance d’avoir ce lieu magique à disposition, prenons-en soin !

À lire aussi sur Marseille Secrète

Les plus belles îles à visiter depuis les côtes Marseillaises !