×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Nature & Bien-être Top Nouveautés

JO 2024 : Un village olympique en conteneurs recyclés

Lucile Begeot Lucile Begeot

JO 2024 : Un village olympique en conteneurs recyclés

Bien que Paris ait été désignée ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, elle pourra compter sur le soutien de Marseille où seront organisées les épreuves de voile et de football. Cette responsabilité, bien que très avantageuse pour l’image internationale de la ville, implique de nombreux investissements matériels et financiers !

Le projet initial modifié

Ce sont les conditions météo et l’orientation du vent favorables de Marseille qui ont joué en sa faveur, mais également la qualité de ses infrastructures de transport et d’hébergement. Cependant, la charge financière qu’implique l’organisation d’un tel évènement a été jugée trop importante par la municipalité. Si le Comité International Olympique offre un soutien financier concernant les lieux des compétitions, c’est la ville qui doit financer le reste. La construction du village olympique en dur à donc été repensée.

©Paris 2024 / Populous / Luxigon

Un projet « plus vert, plus juste et qui fera vivre l’économie locale »

C’est donc l’idée des conteneurs qui a été choisie par le premier adjoint. Modulables, empilables et réutilisables à l’infini, il s’agira de réhabiliter les conteneurs du Grand port maritime de Marseille en vue de les transformer en logements le temps de la compétition. Le but est de pouvoir réutiliser ces conteneurs « au profit des Marseillaises et des Marseillais en hébergement d’urgence pour les sinistrés de catastrophe, pour les femmes victimes de violences, pour les personnes à la rue pendant le plan hivernal ou en relogement provisoire pour agir concrètement contre l’habitat indigne ».

Cette solution innovante a déjà été testée à Marseille et a fait l’objet de retours très positifs ! On se souvient tous des images des éditions précédentes, des villages olympiques et infrastructures sportives à l’abandon après n’avoir servi que pour quelques mois ! Une décision qui prend alors tout son sens, dans le respect des objectifs de développement durable et de transition écologique.

©demainlaville

Image de couverture © VALérie Vrel